Envoyer à un ami : Envoyer à un ami
Exporter : Exporter

Accueil

Mme Vincente Fortier


« Du temps de Pendragon, on avait le sens du dramatique : le Lac, Stonehenge, Avalon... Maintenant, dès qu’ils croisent un dragon, ils font un meeting », Ygerne, Kaamelott, promotion de la série, décembre 2004

Durée :

Soirée d'études Droit et Fiction: Kaamelott, la légende juridique

Le

Salle Pasteur, Palais Universitaire, Strasbourg

Association MédiaDroit

L'association Médiadroit a le plaisir de vous inviter à : la soirée d'études Droit et Fiction: Kaamelott, la légende juridique organisé par l'UMR 7354 DRES en partenariat avec l’association MédiaDroit.

Ce projet organisé dans un cycle "Droit et fiction" vise à illustrer de grands concepts juridiques par des exemples tirés d’œuvres de fiction et bénéficie du soutien de l’IdEx (initiative d’excellence) dans le cadre du programme Investissements d’avenir.

À cette occasion une dizaine d’enseignants en droit traiteront de sujet tels que la notion de justice dans Kaamelott, les relations sociales au royaume de Logres, le droit magique et droit canonique, l’encadrement juridique des relations conjugales et sexuelles ou encore d’autres sujets à découvrir dans le programme.

http://mediadroit.fr/droitetfiction/kaamelott

Thème(s) : Sciences juridiques

Sciences juridiques et politiques

Producteur : Université de Strasbourg

Réalisateur : Université de Strasbourg

Soirée d'études Droit et Fiction

Accueil

Mme Vincente Fortier

« Du temps de Pendragon, on avait le sens du dramatique : le Lac, Stonehenge, Avalon... Maintenant, dès qu’ils croisent un dragon, ils font un meeting », Ygerne, Kaamelott, promotion de la série, décembre 2004

La notion de justice dans Kaamelott

M. Alexandre Ciaudo

« En tout cas, on a cramé leur tueur, s’ils veulent le récupérer, il est facile à transporter », Léodagan, Le complot, livre 2, tome 2, épisode 46

Formation et contestation de l’État dans Kaamelott

M. Mathieu Touzeil-Divina

« Quand on veut être sûr de son coup Seigneur Dagonet... on plante des navets. On ne pratique pas le putsch », Le roi Loth, Corvus Corone, Les repentants, livre 5, épisode 1

L’art de la diplomatie dans Kaamelott

M. Raphaël Maurel

doctorant, Université d'Auvergne, CMH EA 4232

« Arthour !... Couhillère ! », Le roi burgonde, Les dialogues de paix, livre 2, épisode 44

La guerre et le jus in bello dans Kaamelott

M. Thomas Onillon

« Décarre tes troupes de chez moi ou j’crame ton pays. C’est assez simple comme vocabulaire ? », Arthur, Le dialogue de paix, livre 2, tome 1, épisode 40

Arthur, promoteur des droits de l’homme avant l’heure

M. Valère Ndior

docteur, Université de Cergy-Pontoise

« Ah, le printemps ! La nature se réveille, les oiseaux reviennent, on crame des mecs », Arthur, La fête du printemps, livre 2, tome 1, épisode 34

Discussion

« Ah voilà ! Et c’est là le danger de la métaphore... Si on parle avec des gros tas de bidoches, au bout de cinq minutes personne ne parle de la même chose ! », Le roi Loth, Nuptiae, livre 6, épisode 6

L’union des royaumes de Bretagne

M. Mehdi Mezaguer

« PAYS DE GALLES INDÉPENDANT ! J’ai un pivert dans la tête... C’est normal ? », Perceval, L’ivresse, livre 2, tome 1, épisode 28

Droit magique et droit canonique

M. Yannick Lecuyer

maître de conférences, Université d’Angers

« Non, je suis désolé, moi je peux pas faire une légende avec un vieux qui enroule sa bite autour d’un bâton. En plus je sais même pas comment ça se dit en latin », Père Blaise, Le prodige du fakir, livre 1, tome 2, épisode 10

Relations sociales au royaume de Logres

M. Grégory Singer

« Mais cherchez pas à faire des phrases pourries... On en a gros, c’est tout ! », Perceval, Les exploités 2, livre 4, épisode 15

Propriété intellectuelle : la protection de la magie

M. Yann Basire

maître de conférences, Université de Haute Alsace, CERDACC EA 3992

« Franchement, une potion pour faire pisser bleu, ça presse forcément la minute ? », Merlin, Les misanthropes, livre 2, épisode 21

L’encadrement juridique des relations conjugales et sexuelles

Mme Annick Batteur

« Vous êtes marié, comme moi ; vous savez que la monstruosité peut prendre des formes très diverses », Léodagan, L’escorte, livre 1, tome 2, épisode 38

Discussion

« Vous vous prenez pour un enseignant ? Non, j’sentais que c’était le moment d’faire une vanne mais y’a rien qu’est sorti », Perceval, Les chaperons, livre 4, épisode 65