Loading the player...
Envoyer à un ami : Envoyer à un ami
Exporter : Exporter

Dépendance et suspicion : du contrôle des unions binationales aux violences conjugales. Une approche pragmatique des effets des politiques migratoires familiales belges (et françaises)

Mme Laura Odasso

Sociologue, Post doctorante, LAMES-TELEMME CNRS, Université d’Aix-Marseille

Présidente de séance : Marie-Paule Chevalérias

Durée :

Colloque - "Corps, genre et vulnérabilité. Les femmes et les violences conjugales"

Du au

Salle Pasteur, Strasbourg

Université de Strasbourg - Faculté de psychologie

Dans la question des violences conjugales, le corps des femmes tient une place tout à fait particulière. Le corps féminin, corps intime et corps social, nous conduit à chercher à comprendre comment dans une société donnée, et au travers des rapports de genre qui l’organisent, se sont mises en place la perception, la représentation et la construction des corps pour le sujet lui-même et pour son partenaire. Dans ce contexte, nous tenterons de cerner les effets de la rencontre et de la relation à l’autre dans la construction du lien conjugal et de ses violences. En croisant les approches propres aux différentes disciplines que sont l’histoire, le droit, la sociologie, le travail social et la psychologie, ce colloque international pluridisciplinaire vise à explorer et à interroger la manière dont les sociétés dans leur diversité conçoivent et prennent en compte les situations de vulnérabilité, et leurs répercussions sur le vécu des femmes.

https://femmes-et-violences-conjugales.fr/

Thème(s) : Sciences Humaines et Sociales

Lettres, Arts, Langues et Civilisations, Sciences humaines, sociales, de l’éducation et de l’information

Producteur : Université de Strasbourg

Réalisateur : Université de Strasbourg

Les violences conjugales dans le monde

Les pratiques de prévention en violence conjugale, perspectives québécoises et canadiennes

Mme Myriam Dubé

Pr de travail social, École de Travail social, Université de Montréal (Canada)

Mme Elisabeth, Harper

Pr de travail social, École de Travail social, IREF, Université de Montréal (Canada)

Violences conjugales, violences de genre et vulnérabilité : pour une psychanalyse mineure

M. Thamy Ayouch

Pr en psychopathologie, CRPMS – Paris 7, Université de Lille 3

Débat

Mme Marie-Paule Chevalérias

Maîtresse de conférences en psychopathologie clinique, SULISOM, Université de Strasbourg

Mme Laura Odasso

Sociologue, Post doctorante, LAMES-TELEMME CNRS, Université d’Aix-Marseille

Mme Myriam Dubé

Pr de travail social, École de Travail social, Université de Montréal (Canada)

Mme Elisabeth, Harper

Pr de travail social, École de Travail social, IREF, Université de Montréal (Canada)

M. Thamy Ayouch

Pr en psychopathologie, CRPMS – Paris 7, Université de Lille 3

En quoi les violences interrogent l’état actuel du droit ? les politiques de prévention ?

Genre et violences : faut-il un droit spécifique pour les femmes ?

M. Yann Favier

Pr de droit privé, CERCRID, université

Prise en charge des violences conjugales au Brésil

Mme Gislene Valadares

Psychologue Psychanalyste, Rio de Janeiro (Brésil)

La notion de danger chez les auteurs de la décision

Mme Marie-José Grihom

Pr de psychologie et de psychopathologie cliniques, CAPS, Université de Poitiers

Mme Laurence Leturmy

Pr de droit, Institut de sciences criminelles, Université de Poitiers

Mme Alexia Delbreil

Chef de clinique assistant de médecine légale, IML/UMJ, CHU de Poitiers

Débat

Mme Marie-José Grihom

Pr de psychologie et de psychopathologie cliniques, CAPS, Université de Poitiers

M. Yann Favier

Pr de droit privé, CERCRID, université

Mme Gislene Valadares

Psychologue Psychanalyste, Rio de Janeiro (Brésil)

Mme Laurence Leturmy

Pr de droit, Institut de sciences criminelles, Université de Poitiers

Mme Alexia Delbreil

Chef de clinique assistant de médecine légale, IML/UMJ, CHU de Poitiers