Loading the player...
Envoyer à un ami : Envoyer à un ami
Exporter : Exporter

Intervention

Mme Corine Pelluchon


Durée :

Déshumaniser, «désanimaliser», de l’abattoir à la viande in vitro

Du au

Amphi Lagache, Strasbourg

Université de Strasbourg - EA 3071 / INRA - UMR Innovation

Le colloque, organisé conjointement par l’Université de Strasbourg (EA 3071) et l’INRA (UMR
Innovation) traite du lien social que les éleveurs entretiennent avec leurs animaux, mais aussi
de l’attachement de l’homme à l’animal, de leur identifi cation réciproque et des souffrances partagées
lorsque l’animal est mis à mort. Cette rencontre interdisciplinaire vise à favoriser le débat
entre les plus grands spécialistes de la question animale. Ce sont pour la plupart des chercheurs
en sociologie, en psychologie, des philosophes ou des psychanalystes, mais aussi des écrivains,
des journalistes qui centrent leurs travaux sur les relations entre humains et animaux et la place
de la mort des animaux dans ces relations. Ces rencontres invitent également des professionnels,
femmes et hommes qui travaillent au quotidien avec les animaux et qui nous feront partager leur
expérience de la vie commune avec les bêtes. A partir d’un état des lieux des problèmes liés à
l’abattage industriel des animaux, nous réfl échirons aux alternatives possibles à l’abattoir industriel
et à la consommation carnée et nous analyserons les questions politiques posées par les rapports qu’entretiennent aujourd’hui les hommes et les animaux.

Thème(s) : Éthique

Lettres, Arts, Langues et Civilisations, Sciences humaines, sociales, de l’éducation et de l’information, Sciences fondamentales

Producteur : Université de Strasbourg

Réalisateur : Colloques et Conférences

L’éthique animale : Tuer les animaux est-il un crime ?

Intervention

Mme Corine Pelluchon

Intervention

M. Sébastien Mouret

Les alternatives à l’alimentation issue d’animaux

Vivre avec les animaux : L’élevage, une alternative aux productions animales ?

Intervention

Anne Vonesch

Intervention

M. Thierry Schweitzer

Intervention

M. Armand Touzanne

Conclusion

M. Guy Chouraqui