Théologie

Le début de la vie humaine, vu par les grandes religions : Quels sont les rites autour de la naissance ?

Le

Des représentants du judaïsme, du christianisme, de l’islam et du bouddhisme discuteront ensemble de la filiation, des rites accompagnant la naissance, mais aussi des questions de bioéthique en lien avec la vie en gestation.
Cet essai de théologie comparée des religions permettra une meilleure compréhension de la religion de l’autre, une confrontation des idées, une réflexion commune sur la vie humaine, au sein d’une société pluraliste.

Voir la conférence

Le début de la vie humaine, vu par les grandes religions : Que disent les textes fondateurs sur le début de la vie ?

Le

Des représentants du judaïsme, du christianisme, de l’islam et du bouddhisme discuteront ensemble de la filiation, des rites accompagnant la naissance, mais aussi des questions de bioéthique en lien avec la vie en gestation.
Cet essai de théologie comparée des religions permettra une meilleure compréhension de la religion de l’autre, une confrontation des idées, une réflexion commune sur la vie humaine, au sein d’une société pluraliste.

Voir la conférence

Le début de la vie humaine, vu par les grandes religions : Qu’est-ce que la filiation ?

Le

Des représentants du judaïsme, du christianisme, de l’islam et du bouddhisme discuteront ensemble de la filiation, des rites accompagnant la naissance, mais aussi des questions de bioéthique en lien avec la vie en gestation.
Cet essai de théologie comparée des religions permettra une meilleure compréhension de la religion de l’autre, une confrontation des idées, une réflexion commune sur la vie humaine, au sein d’une société pluraliste.

Voir la conférence

Les religions en débat : Faut-il convaincre l’autre ?

Le

Au moment où les religions sont observées avec inquiétude, des représentants du judaïsme, du christianisme et de l’islam discuteront ensemble l’essence de la croyance religieuse. Cet essai novateur de théologie comparée des religions permettra une meilleure compréhension de la religion de l’autre, une confrontation des idées, une réflexion commune sur la foi et sa transmission au sein d’une société pluraliste

Voir la conférence

Joie et bonheur

Le

« Faut-il être heureux ? » La question a de quoi surprendre… Qui ne souhaite l’être ? Aristote déjà, dans sa célèbre Éthique à Nicomaque, définissait le bonheur comme la finalité de nos actions : il est la seule chose que l’on recherche pour elle-même, et non en vue d’autre chose. Mais aujourd’hui chacun semble sommé d’être heureux : une injonction au bonheur retentit de toutes parts, sans que la définition du bonheur soit devenue plus claire. Le présent cycle de conférences réunit des psychologues, des philosophes et des théologiens de l’université de Strasbourg. Il entreprend d’interroger cette injonction contemporaine au bonheur, en revenant sur les différentes approches possibles du bonheur : l’ambition de la sagesse de faire le bonheur, l’appel du Sermon sur la Montagne à ne pas se soucier du lendemain (les Béatitudes), contrastant d’ailleurs avec la résignation de l’Ecclésiaste jugeant vaine la quête de bonheur. La dimension sociale et politique du bonheur ne sera pas oubliée, qui cherchera à définir les critères de la qualité de vie. Chaque conférence recevra une réponse émanant d’un autre champ disciplinaire, pour croiser les approches et proposer, au terme du cycle, des définitions de ce bonheur qui nous hante.

Voir la conférence

Les religions en débat : L’éducation des enfants

Le

Au moment où les religions sont observées avec inquiétude, des représentants du judaïsme, du christianisme et de l’islam discuteront ensemble l’essence de la croyance religieuse. Cet essai novateur de théologie comparée des religions permettra une meilleure compréhension de la religion de l’autre, une confrontation des idées, une réflexion commune sur la foi et sa transmission au sein d’une société pluraliste

Voir la conférence

Bonheur politique ?

Le

« Faut-il être heureux ? » La question a de quoi surprendre… Qui ne souhaite l’être ? Aristote déjà, dans sa célèbre Éthique à Nicomaque, définissait le bonheur comme la finalité de nos actions : il est la seule chose que l’on recherche pour elle-même, et non en vue d’autre chose. Mais aujourd’hui chacun semble sommé d’être heureux : une injonction au bonheur retentit de toutes parts, sans que la définition du bonheur soit devenue plus claire. Le présent cycle de conférences réunit des psychologues, des philosophes et des théologiens de l’université de Strasbourg. Il entreprend d’interroger cette injonction contemporaine au bonheur, en revenant sur les différentes approches possibles du bonheur : l’ambition de la sagesse de faire le bonheur, l’appel du Sermon sur la Montagne à ne pas se soucier du lendemain (les Béatitudes), contrastant d’ailleurs avec la résignation de l’Ecclésiaste jugeant vaine la quête de bonheur. La dimension sociale et politique du bonheur ne sera pas oubliée, qui cherchera à définir les critères de la qualité de vie. Chaque conférence recevra une réponse émanant d’un autre champ disciplinaire, pour croiser les approches et proposer, au terme du cycle, des définitions de ce bonheur qui nous hante.

Voir la conférence

Les religions en débat : Sens et place des rites et de la pratique religieuse

Le

Au moment où les religions sont observées avec inquiétude, des représentants du judaïsme, du christianisme et de l’islam discuteront ensemble l’essence de la croyance religieuse. Cet essai novateur de théologie comparée des religions permettra une meilleure compréhension de la religion de l’autre, une confrontation des idées, une réflexion commune sur la foi et sa transmission au sein d’une société pluraliste.

Voir la conférence

Faut-il être heureux ?

Le

« Faut-il être heureux ? » La question a de quoi surprendre… Qui ne souhaite l’être ? Aristote déjà, dans sa célèbre Éthique à Nicomaque, définissait le bonheur comme la finalité de nos actions : il est la seule chose que l’on recherche pour elle-même, et non en vue d’autre chose. Mais aujourd’hui chacun semble sommé d’être heureux : une injonction au bonheur retentit de toutes parts, sans que la définition du bonheur soit devenue plus claire. Le présent cycle de conférences réunit des psychologues, des philosophes et des théologiens de l’université de Strasbourg. Il entreprend d’interroger cette injonction contemporaine au bonheur, en revenant sur les différentes approches possibles du bonheur : l’ambition de la sagesse de faire le bonheur, l’appel du Sermon sur la Montagne à ne pas se soucier du lendemain (les Béatitudes), contrastant d’ailleurs avec la résignation de l’Ecclésiaste jugeant vaine la quête de bonheur. La dimension sociale et politique du bonheur ne sera pas oubliée, qui cherchera à définir les critères de la qualité de vie. Chaque conférence recevra une réponse émanant d’un autre champ disciplinaire, pour croiser les approches et proposer, au terme du cycle, des définitions de ce bonheur qui nous hante.

Voir la conférence

Les religions en débat : Que signifie être croyant ?

Le

Au moment où les religions sont observées avec inquiétude, des représentants du judaïsme, du christianisme et de l’islam discuteront ensemble l’essence de la croyance religieuse. Cet essai novateur de théologie comparée des religions permettra une meilleure compréhension de la religion de l’autre, une confrontation des idées, une réflexion commune sur la foi et sa transmission au sein d’une société pluraliste.

Voir la conférence

Journée d’études : Croire et manger ensemble : Les pratiques de la commensalité dans les religions

Le

Cette journée portera sur la commensalité, vue d'un point de vue religieux : est‐il important, pour les
membres d'une communauté religieuse, de manger ensemble ? Si oui, dans quel contexte (quotidien /
rituel), dans quel but ? qui participe à ces repas et tous les types d’aliments peuvent‐ils être consommés ?
quels sont les bénéfices et les risques de ces pratiques de commensalités ? quels sont, sur ces points, les
spécificités ou les traits marquants de certaines traditions religieuses ?

Voir la conférence

Les manuscrits de la mer Morte. Perspectives historiques et bibliques

Le

Voir la conférence

Séance de rentrée de la Faculté de Théologie protestante

Le

La leçon de rentrée, précédée d’une remise des attestions de réussite, aura lieu mardi 23 septembre à 16h15. Elle sera prononcée par M. Vial et portera sur "Dieu jusque dans le néant. Sur la kénose".

Voir la conférence

Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ? : La décroissance, une solution ?

Le

Le cycle de conférences "Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ?" a été initié par la Faculté de Théologie Protestante de l'Unistra, coorganisés avec la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, avec la participation de la Faculté de Théologie Catholique ; elle est organisée avec le soutien du Conseil Régional et de l'Université.

Voir la conférence

Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ? : La pratique du prêt à intérêt : interdits religieux et pratiques bancaires

Le

Le cycle de conférences "Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ?" a été initié par la Faculté de Théologie Protestante de l'Unistra, coorganisés avec la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, avec la participation de la Faculté de Théologie Catholique ; elle est organisée avec le soutien du Conseil Régional et de l'Université.

Voir la conférence

Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ? : D’où viennent les croyances financières ?

Le

Le cycle de conférences "Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ?" a été initié par la Faculté de Théologie Protestante de l'Unistra, coorganisés avec la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, avec la participation de la Faculté de Théologie Catholique ; elle est organisée avec le soutien du Conseil Régional et de l'Université.

Voir la conférence

Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ? : Face à la pauvreté : l’économie sociale et solidaire ?

Le

Le cycle de conférences "Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ?" a été initié par la Faculté de Théologie Protestante de l'Unistra, coorganisés avec la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, avec la participation de la Faculté de Théologie Catholique ; elle est organisée avec le soutien du Conseil Régional et de l'Université.

Voir la conférence

Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ? : L’argent, un nouveau dieu ?

Le

Le cycle de conférences "Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ?" a été initié par la Faculté de Théologie Protestante de l'Unistra, coorganisés avec la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, avec la participation de la Faculté de Théologie Catholique ; elle est organisée avec le soutien du Conseil Régional et de l'Université.

Voir la conférence

Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ? : Argent et religion font-ils bon ménage ?

Le

Le cycle de conférences "Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ?" a été initié par la Faculté de Théologie Protestante de l'Unistra, coorganisés avec la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, avec la participation de la Faculté de Théologie Catholique ; elle est organisée avec le soutien du Conseil Régional et de l'Université.

Voir la conférence

Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ? : Petite introduction à l’économie

Le

Le cycle de conférences "Religion et Economie : la crise de toutes les croyances ?" a été initié par la Faculté de Théologie Protestante de l'Unistra, coorganisés avec la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, avec la participation de la Faculté de Théologie Catholique ; elle est organisée avec le soutien du Conseil Régional et de l'Université.

Voir la conférence

Théologie catholique - Deux cours du professeur Thomas Römer (Collège de France)

Le

La Faculté de théologie catholique accueillera, mercredi 13 mars, le professeur Thomas Römer, titulaire de la Chaire des milieux bibliques au Collège de France dans deux cours.

La première leçon, de 14h à 16h salle Tauler du Palais universitaire, s'inscrit dans le cadre d'un cours de licence et s'intitule "Le livre de Jérémie : la construction d'un prophète".

La seconde leçon, intitulée "De Babel à Sodome : critiques de mégapoles dans le livre de la Genèse ?", s'inscrit dans le cadre d'un séminaire de master consacré à la ville dans la bible et la littérature. Elle se déroulera de 17h à 19h, en salle Tauler au Palais universitaire.

Voir la conférence