Documentation

Journées ABES 2015

Du au

Concocté cette année avec un comité de programmation élargi à des personnalités extérieures (Laurence Grand pour l’INIST, Gildas Illien pour la BnF, Monique Jolly pour Couperin et Valérie Travier pour l’ADBU), le programme 2015 est placé sous le signe de la transformation – des données, des pratiques, des systèmes… En effet, qu’il s’agisse de la conférence inaugurale confiée à Dominic Oldman, responsable du projet Research Space au British Museum, de l’intervention de Renate Behrens (Deutsche National Bibliothek-DNB), qui présentera la transition bibliographique dans les pays germanophones, ou des différentes interventions des collègues de l’ABES invités à faire le point sur les projets en cours et leurs interactions, il s’agira d’explorer comment ces transformations se mettent concrètement à l’œuvre dans nos professions.

Voir la conférence

ADBU : Bibliothèques universitaires et IST : quelle(s) valeur(s) ?

Le

A l’heure des restrictions budgétaires et du désendettement de l’État, les démarches d’évaluation des politiques publiques se multiplient : adossées à la notion de « responsabilité sociétal des universités » on voit ainsi fleurir aujourd’hui des études d’impact sur la présence manifestement bénéfique d’une université sur un territoire, mais ces études laissent le plus souvent la documentation en dehors de leur champ d’investigation.
Témoigne également de préoccupations similaires le rapport conjoint des Inspections générales des Finances et des Affaires culturelles sur le PIB culturel, paru ce début d’année.

Mais s’il est important de démontrer l’effet de levier des dépenses de l’État sur la production de richesses et l’emploi, il semble plus difficile de cerner la création de valeur propre à l’action publique.

L’ADBU, à travers un partenariat pluriannuel de recherche avec l’enssib, se propose de mieux appréhender cette question, et d’autres.

Quelle est la plus-value des bibliothèques universitaires et de l’IST dans les politiques de formation et de recherche ?

Au-delà, quel est leur impact économique et sociétal ?

Que coûtons nous ?

Et surtout que valons-nous ?

“You must value yourself in today’s economy. If you don’t, you have no value” Tim Lynch, Florida State University Center for Economic Forecasting (“Vous devez vous auto-évaluer/vous accorder de l’importance dans l’économie contemporaine. Si vous ne le faites pas, vous n’avez pas de valeur. »)

Voir la conférence

Journées ABES 2014

Du au

rganisées chaque année à Montpellier, les Journées ABES sont un moment privilégié de discussions et de débats avec les professionnels des différents réseaux coordonnés par l'ABES. Elles rassemblent environ 500 professionnels issus du monde de la documentation et des bibliothèques de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche et principalement les membres des réseaux dédiés au catalogage (Sudoc, Sudoc-PS, Calames...), à la valorisation des thèses (STAR, STEP, theses.fr) ou à l'achat de documentation électronique.

Pendant ces deux journées se succèdent des interventions d’experts nationaux et internationaux qui offrent un éclairage sur les enjeux majeurs auxquels sont confrontés les bibliothèques universitaires et de recherche, des sessions parallèles, conçues pour faciliter les échanges autour des stratégies mises en œuvre par l'ABES pour un service optimal aux réseaux qu'elle coordonne, ainsi que des tutoriels dédiés à l'utilisation des applications mises à disposition par l'ABES.

Voir la conférence

ADBU : Données de la recherche: quel rôle pour la documentation ?

Le

Les données de la recherche sont les données produi
tes au cours du processus de recherche et
reconnues par les communautés comme nécessaires à l
a validation des résultats de la recherche.
Dans toutes les disciplines, mais selon diverses mo
dalités, ces données sont de plus en plus des
données numériques, et ces données numériques sont
de plus en plus centrales dans les processus
de recherche. Leur gestion, leur organisation, leur
traitement, leur conservation, leur articulation
avec les publications, leur ouverture et leur parta
ge sont donc un enjeu capital pour toutes les
institutions de la recherche.
Dans le prolongement de leurs actions concernant le
libre accès aux publications, les bibliothécaires,
documentalistes et professionnels de l’IST ont un r
ôle à jouer dans la collecte, la description, la
gestion, le traitement et l’ouverture de ces donnée
s de la recherche, que ce soit au sein de leur
établissement (actions de sensibilisation, mise en
place de plans de gestion des données,
accompagnement juridique des chercheurs) ou au sein
de réseaux mettant en œuvre des
infrastructures pour les données. Jouer un tel rôle
implique, d’une part, une collaboration constante
avec les chercheurs, les gouvernances et les inform
aticiens et, d’autre part, l’émergence de
nouveaux métiers et de nouvelles compétences.

Voir la conférence

Journées ABES 2013

Du au

Les Journées ABES sont placées cette année sous le signe du nuage, celui du « cloud
computing » qui est en train de gagner les bibliothèques. Plus largement, elles seront irriguées par la
problématique du signalement des ressources électroniques, que l’ABES a saisie à bras le corps après de
nombreux tâtonnements ces dernières années.

Voir la conférence

Journée d’étude du 42e Congrès de l'ADBU : QUELS MÉTIERS DANS LES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES ?

Le

De même qu’il n’existe pas un modèle d’université mais des universités plurielles, il serait vain de
dessiner un modèle de bibliothèque et donc un métier type. Mais dans le même temps, les
mutations s’accélèrent à la fois dans les établissements d’enseignement supérieur, dans le monde de
l’information numérique et dans les usages des publics eux aussi plus que jamais divers, présents et
distants, « à la fois ici et ailleurs » selon Robert Darnton.
Les bibliothèques d’Asie australe ont lancé leur programme « Re-imagining libraries » (IFLA 2011,
Porto Rico) ; la journée d’étude du 42e congrès de l’ADBU a pour objectif plus pragmatique non pas
de ré-imaginer les métiers des bibliothèques mais de croiser les approches, d’ouvrir des pistes en
privilégiant le lien étroit avec les besoins des publics universitaires (enseignants, chercheurs et
étudiants).
Pour répondre aux questions d’évolution des compétences et des emplois, des professionnels des
bibliothèques universitaires françaises et étrangères seront invités à participer aux débats ainsi qu’un
responsable des ressources humaines et des enseignants-chercheurs.
Les métiers dans les bibliothèques des universités d’aujourd’hui sont en tension mais la diversité et la
richesse des compétences des professionnels des services documentaires sont des atouts pour
l’université : quelles visions ont nos usagers de notre rôle ? Quels nouveaux modèles de
management pour les bibliothèques des universités ? Quelle intégration de nos métiers au sein des
établissements d’enseignement supérieur ? Quelles évolutions organisationnelles de nos équipes ?

Voir la conférence

Journée d’étude du 41e Congrès de l'ADBU : PÉDAGOGIE UNIVERSITAIRE ET DOCUMENTATION

Le

La construction de l’espace européen d’enseignement supérieur et la mise en place du LMD ont conduit
notamment les universités à abaisser les volumes horaires des disciplines dans les diplômes. La massification
des effectifs universitaires et la généralisation du numérique imposent aux universités de renouveler les
pratiques d’enseignement et d’apprentissage, avec, en conséquence, des changements dans les modalités de
diffusion et d’acquisition des savoirs.
Ces vingt dernières années, des dispositifs d’accompagnement des étudiants, portant sur la méthodologie du
travail universitaire et la maîtrise des outils numériques, ont été introduits dans les diplômes. Mais ces
enseignements semblent encore trop souvent maintenus à distance des disciplines. Et si la documentation a
trouvé à chaque fois une place « naturelle » dans ces dispositifs, cette place reste toutefois secondaire, à la
périphérie des cursus.
Mais la pratique documentaire ne relève pas d’une technologie ou d’une méthodologie : elle participe
directement de l’acquisition des savoirs et, à ce titre, ne saurait être dissociée des disciplines. À l’heure où les
établissements s’engagent dans une réflexion importante sur la pédagogie universitaire, et qu’émergent de
nouveaux modèles et de nouveaux lieux d’apprentissage dans lesquels les bibliothécaires entendent trouver
leur place, l’ADBU a souhaité s’interroger sur la rôle possible de la documentation dans les nouveaux processus
d’apprentissage à l’Université.
Quels sont ces nouveaux modèles ? Quelle place et quels enjeux pour les ressources documentaires dans la
pédagogie universitaire ? Quels modes, quelles activités de travail peuvent favoriser de nouvelles formes
d’interaction entre les enseignements et la documentation ? Quel rôle peut jouer le bibliothécaire dans la
construction de l’apprentissage et de l’autonomie de l’étudiant au sein des établissements de l’enseignement
supérieur ?

Voir la conférence

XLe Congrès de l’ADBU : Journée d’étude sur les politiques de site

Le

L’autonomie des établissements d’enseignement supérieur est une donnée désormais inscrite dans le
paysage universitaire français. Dans ce contexte, comment concevoir l’articulation avec les
rapprochements, les mises en commun et les objectifs et moyens partagés, nécessaires pour être
visibles à l’aune des grands classements internationaux ?
Comment passe-t-on sans renoncement à la diversité des établissements (universités de toutes tailles,
grandes écoles, grands établissements, organismes de recherche) à des ensembles plus larges,
gouvernables, capables de rayonner internationalement ? À une autre échelle, la question de la
coordination entre politiques de site et pilotage national se pose avec autant d’acuité.
Sous l'angle de la documentation, la journée d’étude du 40e Congrès national de l’ADBU offrira un
panorama sur les enjeux de la mise en place de politiques de site : à quels outils recourent-elles (PRES,
pôles d’excellence, de compétitivité etc.) ; quels acteurs mobilisent-elles (recherche, enseignement
supérieur, collectivités locales) ; sur quels moyens et partenariats s’appuient-elles (structures
fédératives, finances, questions juridiques) ; quelle évaluation de leurs retombées peut en être
réalisée ?
Demeure la question de fond pour les bibliothèques : quelle traduction les politiques de sites trouventelles
en termes de politiques documentaires, sur les aspects recherche, formation, vie étudiante,
insertion professionnelle. Comment esquisser alors une cartographie documentaire française ?
Autant de questionnements que les intervenants, la table ronde et le grand témoin auront à c��ur
d’éclairer.

Voir la conférence

Journée d’étude du 39e Congrès de l’ADBU : Quelle économie de l’IST en France ? et pour quelle politique ?

Le

Le monde de l’Information scientifique et technique (IST) a été bouleversé, au cours des quinze
dernières années, par les révolutions technologiques du numérique et des réseaux. Tous les aspects sont
touchés : production, diffusion, valorisation, conservation, des documents primaires comme des données
secondaires, mais aussi économies marchande et non-marchande du secteur. Face à ces changements, le
paysage de l’IST tente de s’adapter : en France, il se caractérise, dans la sphère académique, par un
morcellement excessif entre un trop grand nombre d’acteurs, selon des logiques institutionnelles peu
lisibles pour l’usager et génératrices d’un manque d’efficience budgétaire pour le contribuable. Cette
question, trop longtemps négligée, devient aujourd’hui cruciale pour la compétitivité internationale des
universités françaises, dans un contexte général d’inflation sans précédent des coûts documentaires dans le
secteur des revues imprimées et électroniques et des bases de données en ligne.
A l’heure où le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche connaît une restructuration
profonde et où pour la première fois de son histoire une tutelle unique aura à piloter le dispositif
documentaire français à la fois pour l’enseignement supérieur et pour la recherche, le thème du XXXIXe
Congrès de l’ADBU s’est imposé de lui-même.
A quoi pourrait ressembler l’IST demain, à la lumière des évolutions actuelles du Web ? Quel est
l’état des lieux de l’IST en France en 2009 ? Quels enseignements nous propose un détour par l’étranger ?
Vers quoi notre paysage national doit-il tendre ? A quel coût ?
Et surtout : selon quel modèle et avec quels bénéfices pour les politiques des établissements ?

Voir la conférence

Congrès LIBER 2009 : Coopérer pour innover

Du au

Le service inter-établissements de coopération documentaire des Universités de Toulouse et de Midi-Pyrénées (SICD) et le service commun de la documentation (SCD) de l’Université des sciences sociales de Toulouse organisent la 38ème édition du congrès LIBER (Ligue des bibliothèques européennes de recherche) du 30 juin au 3 juillet 2009. Toulouse succède à l’université de Koç (Istanbul) comme ville hôte de la conférence qui aura lieu en France pour la première fois depuis 1998, année de son organisation par la Bibliothèque nationale de France à Paris.

Le thème de la conférence est « coopérer pour innover ». Les thèmes des 5 demi-journées de séances plénières sont les suivants : la bibliothèque dans son contexte politique et technique ; l’« e-science » : un rôle pour les bibliothèques ? ; renouveler les compétences des bibliothécaires ; la bibliothèque comme lieu physique ; la formation en ligne (« e-learning »).
Une exposition professionnelle se tiendra sur les lieux du congrès ainsi qu’une séance de posters.

Voir la conférence

38e Congrès de l’ADBU : journée d'étude : les politiques de services

Le

La conception et la mise en œuvre de politiques globales de services dans les BU reste un terrain d’étude et de réflexion peu labouré en France. L’accent politique mis depuis un an sur la question des horaires d’ouverture des BU françaises peut être réducteur.
Penser les services, c’est concevoir un ensemble cohérent de dispositifs de rencontre entre usagers et offre des BU, intégré dans la stratégie globale de l’université. Si l’on veut qu’elles soient fréquentées, les BU peuvent-elles être les seuls services de l’université ouverts sur le campus les soirs et week-ends ? Comment articule-t-on services sur place et services à distance ? Quelle complémentarité pour ces deux types de services ? Quelles substitutions possibles de l’un à l’autre ? La politique de services des BU a-t-elle un sens hors son articulation avec les autres dispositifs d’accompagnement de la recherche ou de lutte contre l’échec en cycle d’enseignement (Plan Licence notamment) ? Les politiques de services doivent-elles être déterminées par l’offre, ou par l’analyse de la demande ? Comment concevoir, mettre en place, promouvoir et évaluer les politiques de services ?
Telles sont les interrogations auxquelles cette journée d’étude se propose d’apporter quelques éclairages, français et, tout particulièrement cette année, étrangers.

Grand témoin : Daniel Filâtre, Président de l’Université Toulouse 2 le Mirail

Voir la conférence

Journée d’étude du 37e Congrès de l’ADBU : les politiques documentaires

Le

La journée d’étude du 37e Congrès de l’ADBU aura pour thème les politiques documentaires. Elle se déroulera le vendredi 21 septembre 2007 au Palais des Congrès de Dunkerque - Kursaal. Elle est ouverte à tous

Voir la conférence

35ème Congrès de l'ADBU (Association des directeurs de bibliothèque universitaire) : Bibliothèques en chantier : constructions, extensions, restructurations…

Le

Bienvenue à l'Université de La Rochelle pour le 35ème Congrès de l'A.D.B.U.
Le congrès se déroulera du jeudi 15 au samedi 17 septembre 2005.
La journée d'étude du 16 septembre est retransmise en direct sur canalc2.tv

Voir la conférence

Journée d’étude de l'ADBU (Association des Directeurs et des Personnels de Direction des Bibliothèques Universitaires et de la Documentation) : Documentation et nouveaux parcours de formation

Le

Le 34e Congrès de l'ADBU (Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation) aura lieu à l'Université de Metz, sur le site de la Faculté de droit, économie et administration, du 16 au 18 septembre 2004. Le thème de la journée d'étude du vendredi 17 septembre sera le suivant : "Documentation et nouveaux parcours de formation". Comme chaque année, le congrès sera accompagné d'un salon professionnel.

Voir la conférence