Rencontres université - société

Cultures et sciences en société : quel partage des savoirs ?

Le

Dans le cadre de la manifestation « L’université de Strasbourg en fête » le 5 et le 6 février 2009, conjointement à l’ensemble des propositions culturelles, la table ronde programmée le vendredi 6 février à 16h30 propose de débattre en public des enjeux et des possibilités de la politique culturelle et de la politique de recherche culturelle de l’Université avec l’ensemble de ses partenaires.

Quelles sont les interfaces et les collaborations qu’il est nécessaire d’initier et de développer entre les propositions culturelles de l’Université et celles de l’ensemble de ses partenaires afin d’inscrire l’Université de Strasbourg au cœur de la cité ? Comment approfondir le dialogue entre la culture scientifique et technique et la Cité et passer d’une diffusion unilatérale à une co-construction des savoirs ? Quelles pourront être les nouvelles politiques de recherche culturelle ?

Voir la conférence

Savoir(s) en commun 2008 : Politiqu’art et politiqu’science : fusion provocante ?

Le

Quelles sont les possibilités ou les impossibilités d’un maintien de la singularité face à une uniformisation de la production artistique ou scientifique à l’échelle de l’économie politique mondiale ? Faut-il faire le choix entre la production d’une richesse intellectuelle et celle d’une richesse économique ? Qui seront demain les « lanceurs d’alertes » ?

Voir la conférence

Savoir(s) en commun 2008 : Confusions familiales

Le

Quelles sont les récentes « valeurs » familiales définies sous la contrainte des nouvelles constructions culturelles et sociales et certainement des nouvelles technologies ? Entre mère porteuse, fécondation in vitro, famille monoparentale, homoparentalité, famille recomposée, adoption, les modèles évoluent … sommes-nous prêts à tous les accepter ? Quelles sont aujourd’hui les nouvelles relations fusionnelles dans la famille, de nouveaux rôles sont-ils en émergence ?

Voir la conférence

Savoir(s) en commun 2008 : Fusion des savoir(s)

Le

Au 1er janvier 2009, les trois universités de Strasbourg ne formeront plus qu’une seule entité. Qu’implique ce passage de la pluridisciplinarité à l’interdisciplinarité en termes de formation et de recherche ? Meilleure diffusion, meilleure profusion, meilleure effusion des savoirs au sein de l’université ? Quelles sont les nouvelles interfaces à développer ?

Voir la conférence

Savoir(s) en commun 2008 : Quels droits de l’homme informatisé ?

Le

Sommes-nous aujourd’hui plus proches de la protection de l’individu ou de la marchandisation de l’individu à travers l’ensemble des données informatiques que nous fournissons de plus en plus fréquemment ? Entre télésurveillance, téléprocédure, adresse IP, données bancaires, données médicales, passeport biométrique, l’homme laisse des traces. A qui profitent-elles ? L’interconnexion ou le croisement des données ont-ils des limites ? Quels garde-fous y a-t-il à une fusion inconsidérée des données informatiques ? … Quels droits de l’homme informatisé ?

Voir la conférence

Savoir(s) en commun 2008 : Fusion ou confusion des arts

Le

Fusion ou confusion des arts
Que représentent actuellement les productions artistiques qui englobent un large panel d’outils de création et de représentation : simple mélange, intégration raisonnée ou fusion totale ? Quels sont les nouveaux rapports d’interdépendance entre les outils, le créatif et le public ? Vers quoi nous entraîne la fusion des moyens d'extériorisation de la créativité dans notre représentation du réel ?

Voir la conférence

Savoir(s) en commun 2007 : rencontres universités-société : Le TRAVAIL

Du au

Voir la conférence

Savoir(s) en commun : rencontres université-société : La dérive terroriste

Le

Retransmission en différé de la conférence : La dérive terroriste du 9 novembre 2004
Lancé en 2001, à l'occasion du trentième anniversaire des universités strasbourgeoises (Université Robert Schuman, Marc Bloch et Louis Pasteur), en collaboration avec le Pôle universitaire européen de Strasbourg, Savoir(s) en commun : rencontres universités-société est né de leur volonté commune de contribuer au débat public sur des thèmes sensibles relatifs au rapport entre sciences et société. Du 6 octobre au 26 novembre 2004, la quatrième édition décline les « Transgressions ».

Le 11 septembre 2001, le terrorisme est projeté sur la scène mondiale par un volcan dont l'éruption n'est pas prête de s'éteindre. Le terrorisme met au jour des acteurs de l'ombre qui visent à déstabiliser, déstructurer, voire détruire des hommes et des Etats. Il installe de manière permanente la terreur par la violence, l'assassinat collectif et donc la peur dans les sociétés organisées. Il provoque les Etats et leurs responsables qui paraissent tétanisés par la brutalité des ruptures et des morts. Il les pousse heureusement à se ressaisir, à se concerter et donc à réagir de manière collective pour éradiquer ce nouveau fléau du genre humain, au nom de la paix, de la démocratie et des droits de l'homme.
Table-ronde coordonnée par Yves Jeanclos (Groupe de sociologie politique européenne et Centre d'études de défense et de stratégie, URS) et animée par Daniel Riot (Directeur de la rédaction européenne, France 3 Alsace)
Avec la participation de :
Daniele Cangemi (Membre de la Task Force contre le Terrorisme, Conseil de l'Europe), Souad Hariki (Psychologue Centre hospitalier de Rouffach, coordonnatrice de la Cellule d'urgence médico-psychologique du Haut-Rhin), Yves Jeanclos (Groupe de sociologie politique européenne et Centre d'études de défense et de stratégie, URS), Michel Mathien (Institut des hautes études européennes, URS), Henri Monteil (Laboratoire de physiopathologie et antibiologie des infections bactériennes émergentes et nosocomiales, EA 3432, ULP)

Voir la conférence

Savoir(s) en commun : rencontres université-société : Vers un monde unique?

Le

Lancé en 2001, à l'occasion du trentième anniversaire des universités strasbourgeoises (Université Robert Schuman, Marc Bloch et Louis Pasteur), en collaboration avec le Pôle universitaire européen de Strasbourg, Savoir(s) en commun : rencontres universités-société est né de leur volonté commune de contribuer au débat public sur des thèmes sensibles relatifs au rapport entre sciences et société.
Devant le succès rencontré lors des deux premières éditions, l’opération est reconduite du 8 octobre au 28 novembre 2003 sur le même principe. Un thème fédérateur "Transformations" reliera tous les débats proposés pendant près de huit semaines. L’être humain en devenir, une société en mutation, les nouveaux visages de la planète, le bouleversement du monde, l’exploration de nouvelles dimensions : 5 cycles regrouperont une vingtaine de tables-rondes autour de questions clés, tout à la fois préoccupations des citoyens et axes de recherche actuel…
Les tables-rondes mettent en scène des enseignants-chercheurs des trois universités et des acteurs de la vie associative, culturelle, économique ou politique.
Ces moments de discussion et de partage des savoirs sont ouverts à tous et, pour la plupart, proposés en-dehors des universités. Ils sont prolongés par des activités satellites : conférences spécialisées, rencontres, expositions, spectacles ou ateliers.



Voir la conférence

Savoir(s) en commun : rencontres université-société : Les nanomatériaux : des matériaux d'avenir

Le

Lancé en 2001, à l'occasion du trentième anniversaire des universités strasbourgeoises (Université Robert Schuman, Marc Bloch et Louis Pasteur), en collaboration avec le Pôle universitaire européen de Strasbourg, Savoir(s) en commun : rencontres universités-société est né de leur volonté commune de contribuer au débat public sur des thèmes sensibles relatifs au rapport entre sciences et société.
Devant le succès rencontré lors des deux premières éditions, l’opération est reconduite du 8 octobre au 28 novembre 2003 sur le même principe. Un thème fédérateur "Transformations" reliera tous les débats proposés pendant près de huit semaines. L’être humain en devenir, une société en mutation, les nouveaux visages de la planète, le bouleversement du monde, l’exploration de nouvelles dimensions : 5 cycles regrouperont une vingtaine de tables-rondes autour de questions clés, tout à la fois préoccupations des citoyens et axes de recherche actuel…
Les tables-rondes mettent en scène des enseignants-chercheurs des trois universités et des acteurs de la vie associative, culturelle, économique ou politique.
Ces moments de discussion et de partage des savoirs sont ouverts à tous et, pour la plupart, proposés en-dehors des universités. Ils sont prolongés par des activités satellites : conférences spécialisées, rencontres, expositions, spectacles ou ateliers.

Voir la conférence

Savoir(s) en commun : rencontres université-société : Les Nouveaux Liens Amoureux

Le

Lancé en 2001, à l'occasion du trentième anniversaire des universités strasbourgeoises (Université Robert Schuman, Marc Bloch et Louis Pasteur), en collaboration avec le Pôle universitaire européen de Strasbourg, Savoir(s) en commun : rencontres universités-société est né de leur volonté commune de contribuer au débat public sur des thèmes sensibles relatifs au rapport entre sciences et société.
Devant le succès rencontré lors des deux premières éditions, l’opération est reconduite du 8 octobre au 28 novembre 2003 sur le même principe. Un thème fédérateur "Transformations" reliera tous les débats proposés pendant près de huit semaines. L’être humain en devenir, une société en mutation, les nouveaux visages de la planète, le bouleversement du monde, l’exploration de nouvelles dimensions : 5 cycles regrouperont une vingtaine de tables-rondes autour de questions clés, tout à la fois préoccupations des citoyens et axes de recherche actuel…
Les tables-rondes mettent en scène des enseignants-chercheurs des trois universités et des acteurs de la vie associative, culturelle, économique ou politique.
Ces moments de discussion et de partage des savoirs sont ouverts à tous et, pour la plupart, proposés en-dehors des universités. Ils sont prolongés par des activités satellites : conférences spécialisées, rencontres, expositions, spectacles ou ateliers.

Voir la conférence

Savoir(s) en commun : rencontres université-société : L'élargissement : enjeux et défis pour l'Europe

Le

Lancé en 2001, à l'occasion du trentième anniversaire des universités strasbourgeoises (Université Robert Schuman, Marc Bloch et Louis Pasteur), en collaboration avec le Pôle universitaire européen de Strasbourg, Savoir(s) en commun : rencontres universités-société est né de leur volonté commune de contribuer au débat public sur des thèmes sensibles relatifs au rapport entre sciences et société.
Devant le succès rencontré lors des deux premières éditions, l’opération est reconduite du 8 octobre au 28 novembre 2003 sur le même principe. Un thème fédérateur "Transformations" reliera tous les débats proposés pendant près de huit semaines. L’être humain en devenir, une société en mutation, les nouveaux visages de la planète, le bouleversement du monde, l’exploration de nouvelles dimensions : 5 cycles regrouperont une vingtaine de tables-rondes autour de questions clés, tout à la fois préoccupations des citoyens et axes de recherche actuel…
Les tables-rondes mettent en scène des enseignants-chercheurs des trois universités et des acteurs de la vie associative, culturelle, économique ou politique.
Ces moments de discussion et de partage des savoirs sont ouverts à tous et, pour la plupart, proposés en-dehors des universités. Ils sont prolongés par des activités satellites : conférences spécialisées, rencontres, expositions, spectacles ou ateliers.

Voir la conférence

Savoir(s) en commun : rencontres université-société : Eau, les enjeux de l'or bleu

Le

Lancé en 2001, à l'occasion du trentième anniversaire des universités strasbourgeoises (Université Robert Schuman, Marc Bloch et Louis Pasteur), en collaboration avec le Pôle universitaire européen de Strasbourg, Savoir(s) en commun : rencontres universités-société est né de leur volonté commune de contribuer au débat public sur des thèmes sensibles relatifs au rapport entre sciences et société.
Devant le succès rencontré lors des deux premières éditions, l’opération est reconduite du 8 octobre au 28 novembre 2003 sur le même principe. Un thème fédérateur "Transformations" reliera tous les débats proposés pendant près de huit semaines. L’être humain en devenir, une société en mutation, les nouveaux visages de la planète, le bouleversement du monde, l’exploration de nouvelles dimensions : 5 cycles regrouperont une vingtaine de tables-rondes autour de questions clés, tout à la fois préoccupations des citoyens et axes de recherche actuel…
Les tables-rondes mettent en scène des enseignants-chercheurs des trois universités et des acteurs de la vie associative, culturelle, économique ou politique.
Ces moments de discussion et de partage des savoirs sont ouverts à tous et, pour la plupart, proposés en-dehors des universités. Ils sont prolongés par des activités satellites : conférences spécialisées, rencontres, expositions, spectacles ou ateliers.

Voir la conférence